1911 : L'affaire du Djellaz

L'affaire du Djellaz est un conflit judiciaire tunisien sur fond d'anticolonialisme. Dès 1881, la Tunisie est sous protectorat français. La ville de Tunis décide d'enregistrer le cimetière de Djellaz, le plus important de la commune, à son nom. Cette décision provoque la colère des habitants. Il suffit alors d'une simple rumeur de profanation au cimetière pour qu'une émeute sanglante éclate le 7 novembre 1911. Le décès d'un enfant par un Italien met le feu aux poudres et le conflit bascule sur la communauté italienne de la ville. La police, débordée, fait appel à l'armée. Suite à cette affaire, l'état d'urgence est déclaré en Tunisie ; il durera jusqu'en 1921.

Source : linternaute.com